Méthode de reproduction de pièces par 487dan

Trucs et astuces pour le nettoyage et la restauration

Modérateur : Hell_Rider

487dan
Messages : 196
Inscription : dim. 6 mars 2011 10:07
Contact :

Méthode de reproduction de pièces par 487dan

Message par 487dan » ven. 9 nov. 2012 14:25

Voici comme promis (avec un peu de retard !)ma méthode pour reproduire des pièces de jouets. Cette méthode peut s’appliquer pour toute forme, mais reste quand même plus efficace sur des pièces simples. Elle consiste à la prise « d’empreinte » de la pièce originale pour faire un moule en « argile »qui ne sera utilisable qu’une fois, ne nécessite pas de connaissance techniques ou matériel spécialisé et est a portée de tous. Ne vous attendez pas à des reproductions parfaites surtout si la pièce est complexe, mais les résultats restent très satisfaisant si on tient compte du rapport qualité/prix des fournitures. Je reviendrai à la fin sur les avantages et inconvénients.
Je vous invite tout d’abord à lire entièrement cette notice avant de vous y lancer.

Pour en venir sur l’aspect technique, voici le descriptif avec quelques photos par étapes dont j’ai illustré la plupart avec quelques photos(que vous pourrez agrandir en cliquant dessus):

MATERIEL REQUIS :
- 1 pain d’argile autodurcissant (de préférence couleur marron ou grenat, j’expliquerai le choix de cette couleur plus loin) disponible dans les magasin d’art plastique type . CULTURA…Il est vendu la plupart du temps par paquet de 1,5kg, mais on peut en trouver des plus petits.
-1 pain de pâte FIMO de la couleur souhaitée disponible (le choix est large...) dans les magasin d’art plastique type CULTURA…Dans mon exemple j'ai utilisé celle que j'avais à dispo à la maison:rouge vif, gris "dauphin" et noir.
-des cure dents (de préférence, sinon des allumettes)
-du papier de cuisson végétal disponible dans toute grande surface
-1 four électrique (un petit modèle fait très bien l’affaire) pouvant chauffer jusqu’à 150°C
-un bol d’eau
-un plat quelconque passant au four
-une lame fine type cutter ou lame de rasoir
-une brosse à dent(éviter celle du conjoint…)
-la ou les pièces à reproduire bien sûr….
Photo ci-dessous :
Image
DESCRIPTIF DE LA METHODE :

Afin de donner une idée de la technique, j’ai pris 4 exemples pour illustrer :
-une pièce simple : le capot de canon de Zaton (celui qui a bien fait parler de lui… !)qui sera fait à partir d’un capot original.
-une pièce complexe : un canon de ZORE qui sera réalisé à partir d’un canon de Hammer rock
-un pilote ZOIDS réalisé à partir d’un perso d’un ZOIDS NJR (idéal pour refaire des perso souvent perdus)
-un embout de canon (pièce d’un autre jouet) pour illustrer une autre façon de faire.


1. LE MOULAGE : Prendre 2 bouts d’argiles de taille nécessaire (qui auront été bien malaxé au préalable pour les rendre bien souples et homogène) en fonction de la pièce, enfoncer la pièce (son dessous par exemple) dans l’un d’eux, bien appuyer sur les bords de la pate pour bien mouler la pièce. Pour définir la bordure du moule ainsi crée, je me fie aux lignes de moulures existant sur la pièce originale, et j’ote tout l’exédent d’argile dépassant ces lignes avec une lame fine. Puis poser le 2 me bout d’argile sur l’autre partie de la pièce et la mouler comme précédemment. Pour éviter un collage entre les 2 parties du moule,vous pouvez par exemple mettre sur les bordures du papier célophane,alu…La pate est assez dense en principe pour que vous puissiez manipuler les 2 parties quand elle est fraiche sans crainte de déformation de la1ere partie du moule crée. Sinon attendre un peu que la pate de la 1ere partie durcisse un peu (mais pas trop) avant de faire la 2 nde partie. Une fois que le moulage est fait, prendre 2 cure dents et traverser chaque coté des 2 parties du moule constitué. Dans l’idéal, le moule doit étre de 0,5 à 1cm d’épaisseur autour de la pièce.
ImageImageImageImage

2. LE DEMOULAGE : retirer délicatement les 2 cures dents et séparer les 2 parties du moule constitué. A noter que cette étape se fait alors que la pâte n’a pas séchée.Si vous attendez qu’elle sèche complètement, pour ne pourrez plus ressortir la pièce originale sans casser le moule.

3. SECHAGE : Remonter délicatement le moule en remettant en place les cures dents qui serviront de guide afin que les 2 parties soit bien ajustées et laisser sécher l’ensemble. Le temps de séchage peut varier entre 8 h à 48 heure en fonction du lieu de séchage et de la météo. Astuce pour sécher plus vite : au bord d’une fenêtre au vent est pas mal, éviter de préférence le plein soleil et surtout le four (le moule peut carrément éclater violemment (j’ai testé.. !). Le problème d’un séchage trop rapide est de parfois déformer le moule,ce qui peut se produire si les parois sont trop fines (d’ou la nécessité d’une certaine épaisseur mentionnée dans le 1er point) .Lemoule est bien et réellement sec quand vous constatez qu’il est bien dur et que la couleur s’est éclaircie(d’où l’intérêt de prendre la couleur d’argile citée).
4. INSERTION DE LA PATE FIMO DANS LE MOULE : Séparer le moule comme précédemment, prendre 2 bouts de pâte FIMO de la taille nécessaire (qui auront été bien malaxé au préalable pour les rendre bien souples et homogène) et les mettre dans ceux du moule obtenu. Oter l’excédent qui dépasse du niveau du moule avec une lame fine. Mettre proche les 2 parties pour vérifier si lors de l’ultime réassemblement des 2 partis, les 2 parties de la pièce seront bien uniformement en contact. Si un manque de pate FIMO apparaît, prendre un petit bout de FIMO aplati bien fin et l’intercaler entre les 2 . Attention car si trop épais,il va avoi une surépaisseur « moche » au rendu final.Enfin, rejoindre les 2 parties du moule en réinsérant les cure dents.
Image

5. LA CUISSON : Faire préchauffer le four (à chaleur tournate, c’est l’idéal) à 130°C. Mettre du papier végétal sur un plat adapté au four puis poser votre « montage » dessus. Enfourner le tout quand le four a atteint la température prévue et cuire pendant 30 minutes(ca fait très recette de cuisine…).Inutile de faire cuire plus mais ni moins non plus.
TRES IMPORTANT : NE SURTOUT PAS FAIRE CARBONISER LA PATE FIMO, CELA DEGAGE DES VAPEURS TRES TOXIQUES.SI CELA SE PRODUIT, BIEN AERER LA PIECE. LA PATE LORS DE LA CUISSON NE DOIT PAS ETRE EN CONTACT AVEC LES PAROIS D’UN PLAT UTILISE POUR LA CUISSON D’ALIMENT D’OU L’UTILISATION DE PAPIER VEGETAL DE CUISSON POUR EVITER CE CONTACT .BIEN AERER LE FOUR APRES LA CUISSON DE LA PATE.

6. DEMOULAGE DE LA PIECE : Une fois cuit et refroidi, mettre le montage à tremper dans un bol d’eau : celle ci va être absorbé par l’argile qui va se transformer petit à petit en boue . Au bout d’une heure en moyenne, des marties du moule bont commencer à se détacher de l’objet, puis quand l’argile à bien fondue en boue, nettoyer délicatement la pièce à la brosse à dent et/ou cure dent.
ATTENTION : ne pas tenter de séparer les parties du moule de la pièce car sortie de la cuisson, celle-ci a durci mais reste fragile (casse facilement pour si inférieure à 1 mm d’épaisseur).D’où mollo lors du nettoyage de celle-ci bien qu’elle se manipule facilement.
Image

7. CUISSON DEFINITIVE : Prendre la pièce nettoyée et la remettre sur le papier végétal sur le plat. Faire préchauffer le four à 150°C, puis une fois la température atteinte, enfourner à nouveau lapièce pour 10 à 15 min max. A l’issue, laisser refroidir….le durcissement est alors définitif.

8. FINITION : la pièces peut présenter des bavures ou des exédents sur les bords, notamment au niveau de ce qui était à la jonction des 2 pièces du moule. Enlever avec une lame fine, ou avec une lime à ongle (celles en papier de la conjointe sont très bien…) ……ET C’EST FINI …. !!!
Image

9. RESULTAT FINAL : montage sur les ZOIDS …le tout en image qui vous permettra de comparer la pièce crée et le modèle original.A noter que j'ai peint avec de la peinture doré le pilote alors que de la pate FIMO doré existe, mais je n'en avais pas.
ImageImage
Image


A la lire la méthode peut paraître fastidieuse mais après quelques essais, on trouve vite la technique adaptée.


CONSEILS DE CONSERVATION DE L’ARGILE ET PATE FIMO OUVERTS :

-Pour l’argile : la remettre dans son emballage d’origine puis l’ensemble dans une boite bien hermétique avec un chiffon bien humide (ou sopalin). Je suis parvenu à conserver l’argile pendant plus d’un an ainsi. A noter la formation à long terme d’un peu de moisissure noire sur le chiffon et l’emballage mais cela n’altère pas l’argile. Si elle vient à se durcir (pas sécher non plus), bien la malaxer en ajoutant un peu d’eau.

-Pour la pate FIMO : la plier dans du papier celophane et éventuellement de l’alumininium. Se conserve très longtemps mais tend à devenir cassante et s’effriter à long terme, ce qui nécessitera un malaxage plus long avant de retrouver sa souplesse.


AVANTAGE ET INCONVENIENTS DE LA METHODE :

AVANTAGE : Techniquement assez simple et ne requiert aucun matériel spécifique contrairement à la reproduction par résine et silicone qui est plus délicate. Les fournitures se trouvent facilement dans tout magasin de fourniture pour art plastique (cultura, art 2000…..).La gamme de couleur de la pate FIMO est large, d’où on trouve assez facilement une couleur proche voire quasi identique ce qui permet d’éviter l’utilisation de peinture et d’avoir un objet teinté dans la masse contraierment à la résine qu’il faut peindre(bien qu’il semblerait qu’il existe des résines que l’on peut teinter). Toutefois, la pâte peut être peinte avec toute peinture pour maquette si besoin. A noter dans la cadre des ZOIDSqu’il existe les teintes aspect argentés (pour le gris des ZOIDS rouges), dorées, noirs par exemples. Certains sites proposent même l’achat de ces fournitures par correspondance. Enfin l’investissement dans ces matières est peu onéreux par rapport à l’autre technique décrite précédemment: compter autour de 7€ pour un pain d’argile de 1,5kg ; entre 1,5 et 2€ pour un pain de pate FIMO.
A titre d’exemple, un pain de pate FIMO permet de réaliser environ 8 canon du ZORE proposé dans la démonstration. Enfin, la pièce finie et très solide et rigide.

INCONVENIENT : Le problème principal est que la finesse de reproduction reste sensiblement inférieure à celle d’une pièce fabriquée à partir de résine coulée dans un moule de silicone qui reste plus fidèle.Cette dernière technique permet aussi de les refaire en série à partir du moule existant que l’on peut conserver. Un deuxième inconvénient et un très léger rétrécissement de la taille de pièce reproduite parfois infime, cela est peu gênant voire invisible pour une grosse pièce mais peut le devenir sur une plus petite surtout dans l’aspect visuel(vous le remarquerez d’ailleur dans l’exemple du capot de ZATON).

Nota: J'ai essayé de faire attention aux fautes d'orthographes mais si vous en voyez, n'hésitez pas à me le signaler.

Avatar de l’utilisateur
Lionel
Messages : 1791
Inscription : dim. 30 janv. 2011 14:30
Contact :

Re: Méthode de reproduction de pièces par 487dan

Message par Lionel » ven. 9 nov. 2012 18:34

Impressionnant, effectivement. Ça en fait du boulot, et surtout, ça a l'air très minutieux. Tu as du en péter des moules avant d'arriver à un bon résultat.


Lionel

Avatar de l’utilisateur
jayce13000
Messages : 511
Inscription : jeu. 23 août 2012 13:02
Contact :

Re: Méthode de reproduction de pièces par 487dan

Message par jayce13000 » dim. 11 nov. 2012 00:35

Excellent topic, je te remercie d'avoir partager ici ces informations car je penses me lancer pour la mâchoire inférieur de Black rhimos, ou du moins des canons latéraux que je collerais sur l'originale si c'est trop hard.
Après le problème c'est d'avoir la pièces original car souvent quand on veux la produire c'est justement car elle nous fait défaut. (cf la roulette de Slitherzoïd :worried: )

Avatar de l’utilisateur
Hell_Rider
Messages : 1126
Inscription : dim. 24 juin 2012 17:39
Contact :

Re: Méthode de reproduction de pièces par 487dan

Message par Hell_Rider » dim. 11 nov. 2012 10:29

oui super topic, merci beaucoup à toi. je me demande néanmoins si on peut arriver à un résultat plus fin quitte à "sculpter un peu"?

Pour la reproduction ça peut être bien quand les pièces vont par deux et qu'on en a qu'une..

487dan
Messages : 196
Inscription : dim. 6 mars 2011 10:07
Contact :

Re: Méthode de reproduction de pièces par 487dan

Message par 487dan » dim. 11 nov. 2012 12:31

Merci pour vos appréciations.
A l'attention d'hellrider: effectivement, rien n'empêche de retravailler un peu la pièce: par exemple le capot de zaton pour approfondir les rainures existantes, ou dans le cas du caonon de ZORE, refaire les petits trous s'ils sont loupés. La pate FIMO durcie se travaille très bien, avec le même outillage que sur une pièce plastique. Notez que la podre de pate FIMO encrasse bien le papier verre.
Pour Jayce: L'idéal est d'avoir une pièce originale comme dans le casde HAMMER ROCK/ZORE, ou si on veut faire des canon pour ZILLON à partir de ceux d'un TROOPER, etc.....Sinon, dans ton cas de roulette, tu peut tenter de cuire un bout de pate, puis de le sculpter, ou quelqu'un qui t le fasse, mais rien ne vaut quand même la pièce originale.

Avatar de l’utilisateur
Hell_Rider
Messages : 1126
Inscription : dim. 24 juin 2012 17:39
Contact :

Re: Méthode de reproduction de pièces par 487dan

Message par Hell_Rider » lun. 12 nov. 2012 14:19

bah avec de la résine epoxy ou polyesther, je pense qu'on peut arriver à un résultat aussi bon.. je viens enfin de récupérer tout les produits. Faut juste que je trouve le temps de m'y coller (pas gagné entre le boulot et la vie de famille)..

487dan
Messages : 196
Inscription : dim. 6 mars 2011 10:07
Contact :

Re: Méthode de reproduction de pièces par 487dan

Message par 487dan » mar. 13 nov. 2012 16:33

Oui, ça serait intéressant de voir ce que l'on peut obtenir et comparer plus précisement les 2 méthodes.

Avatar de l’utilisateur
Hell_Rider
Messages : 1126
Inscription : dim. 24 juin 2012 17:39
Contact :

Re: Méthode de reproduction de pièces par 487dan

Message par Hell_Rider » mer. 21 août 2013 08:29

hop, j'ai trouvé ça pour reproduire les pièces manquantes:

http://25mm.dyndns-blog.com/2013/07/01/ ... n-express/

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité